Russie - 28 mai au 7 juin 2005

Bateau, cabine, navigation

Le bateau s'appelait le Griboedov : du nom d'un écrivain russe (1794-1829) célèbre pour son ouvrage "Le malheur d'avoir de l'esprit". Pavillon russe, construit en Allemagne. Quatre ponts, jusqu'à 300 passagers et 100 membres d'équipage ! N'empêche, notre première cabine était si étroite que deux valises ne pouvaient être ouvertes en même temps, et qu'avec les deux lits superposés, si l'un bougeait, l'autre avait peur de tomber... Après une petite négociation, on s'est retrouvés dans une super-cabine, avec de la place et du confort, mais au ras des flots...

Revenir à la page générale "Russie"   Page suivante : Moscou

Les bateliers de la Volga
 
Ah ! que l'aube est triste au vieux haleur
Sous la bise qui lui fend le coeur
La corde crisse, les eaux gémissent
Barques au front pesant
Glissent dans le vent.
 
Hole tire, marche tire
La corde t'usera les mains et les bras
Hola tire, marche tire
De l'aube jusqu'au soir, tire sans espoir
 
Ah ! les rêves bleus qui m'ont bercés,
Ah ! jeunesse et fleurs du temps passé
Tire les chaînes, tire tes peines,
Adieu les jours enfuis
Tire sans merci.

La Mère Volga - Ecluse de Rybinsk

 
Ce n'est pas le Griboedov, mais deux clones, la gare maritime de Moscou.
 
Remarquez, en arrière-plan : la gare a la forme d'un bateau, et c'est son mat qui dépasse. Pas mal trouvé. Par exemple, je ne connais pas de gare SNCF qui ressemble à une locomotive (mais j'arrête avec la SNCF, sinon je risque de déraper...)
 

 

 
La Volga, c'est plus qu'un fleuve !
 
Par exemple, par endroits, on ne voit plus l'horizon, comme sur la mer. Le fleuve se transforme en lac, puis se rétrécit un peu plus loin.
 
Du coup, les mouettes suivent le bateau, guettant les miettes. Avec 3 ou 400 personnes à bord, il y a des miettes pour les mouettes...
 
Difficiles quand même à photographier, avec ces appareils numériques qui réfléchissent une demi-seconde avant de se décider à prendre la photo !

 

 
La vue depuis la cabine spacieuse : au ras du fleuve !

 
Le capitaine explique. Remarquez la belle Svetlana, à gauche...

 

 
Et voici pourquoi on ne fait plus la différence entre un fleuve et un lac...
 

Retour à la page générale Faire un tour à Moscou
 
Moscou
 
Ouglitch
 
Goritsy
 
Kiji
 
Svistroy
 
Petersbourg
 
Hermitage
 
Pavlovsk